Too Cool for Internet Explorer

juin 2

Brisure d’un mouvement inachevé

Je ne sais même plus
Dans quelle langue
Une inconnue

Je n’ai pas dit
Tout ce que j’aurais du

J’écris encore, alors que par la fenêtre
Le soleil dort
Quand la nuit, n’éclaire plus

J’avais senti
La froideur de l’instant
Où tout est dit
Quand plus rien ne surprend

Et pourtant,
Tant que les secondes passent
Je reste en plan
Je reste, en place

Comments are off for this post

Commentaires fermés.