Too Cool for Internet Explorer

Vois le monde comme un poisson rouge mort

janvier 26th, 2010 | Category: Psychopathologies

Ceci est ma dernière péloche réalisée avec le Lomo Fisheye N°2 avant longtemps. Les photos datent de l’été dernier, j’avais complètement oublié ce qu’il y avait dessus. Bref. Le prix des développements est trop cher pour que cela reste intéressant et je compte rentabiliser mon Fisheye digital. Après avoir testé les développement dans pas mal de magasins, j’ai voulu tenter la FNAC. Comme tous les magasins de photo, quand on leur demande uniquement de mettre les photos sur CD et non sur papier (+dev des négatifs évidemment) ils font un véritable travail de porcs. Mais ça ce n’est pas une surprise vu que c’est pareil partout (apparemment le matos n’est pas du tout adapté et du coup c’est juste laid). Enfin, trêve de bavardages.

Au fait, pour les titres suffit de passer sa souris sur l’image miniature (pour ceux qui n’avaient pas tilté depuis le temps).

3 comments

Vois le monde comme un poisson rouge en plastique

juin 15th, 2009 | Category: Psychopathologies

Ma dernière pellicule en date. Pas trop de ratés, malgré le fait qu’il y ait plein de cowbloggeurs là dessus. Ce qui est une belle antithèse. Sinon il y a ce type là qui développe des négatifs de mes photos en noir et blanc et c’est plutôt cool.

10 comments

Vois le monde comme un poisson rouge mort

juin 15th, 2009 | Category: Psychopathologies

Vous saviez quoi? J’avais complètement oublié de poster cette galerie de fisheye-ci. C’est drôle hein? Bref, ça date de février, c’est comme des patapons mais sans machines à laver.

Comments are off for this post

Vois le monde comme un putain de poisson rouge

février 12th, 2009 | Category: Psychopathologies

Je suis un peu moins satisfait de cette série là, mais il y en a plus, peut être que ça compensera un tantinet…
Youpla.

3 comments

Vois le monde comme un foutu poisson rouge

janvier 09th, 2009 | Category: Psychopathologies

Vois le monde comme un poisson rouge.

septembre 11th, 2008 | Category: Psychopathologies

> Sans rapport avec ce qui suit: ce lien peut intéresser les bloggeurs venant de cowblog.
- – - – - – - – -

Je vous l’avais dit dans un précédent article, j’ai fait l’acquisition d’un Lomography Fisheye 2 récemment. Suite à plusieurs demandes, je poste ici quelques photos tirées de mes deux premières pellicules.

Dites-moi donc celles que vous préférez, celles que vous n’aimez pas trop et aussi, pourquoi. Ce serait bien aimable. Merci à vous.

11 comments

Des yeux de merlan frit

juillet 18th, 2008 | Category: Psychopathologies

En attendant la troisième partie de Morphose, qui cloturera ce triptyque (ça viendra, en ce moment je suis juste trop pris et épuisé pour écrire de façon sérieuse, on verra ça après  mon évaluation de mardi, souhaitez-moi bonne chance, bande de patapons velus, ça ne me fera pas de mal), je vais vous faire part de ma dernière acquisition, fort inutile mais à mon sens assez réjouissante.

J’étais assez jaloux de cette demoiselle, heureuse détenteuse d’un polaroïd et de son poney adoré, possesseur d’un appareil à gros objectif (oui, un foutu réflex, quoi). Or, un jour que je flânais dans une boutique absolument stupide (dans le genre CMQPR), perdue quelque part dans les rues de la cité de Grenoble en compagnie de ma chère et tendre, quelle ne fut pas ma suprise d’appercevoir sur une étagère un objet combinant le côté fun du polaroïd et le gros (ça va parler de complexe, je le sens) objectif du réflex. J’étais tombé nez à nez avec un Lomography Fisheye.

Qu’est ce donc que cette bestiole-là? me direz vous d’un air ahuri en écarquillant bien grand vos mirettes humides et béates. Eh bien, c’est simple.

Commençons par le commencement, c’est à dire ceci.
Pour résumer, c’est un appareil photo argentique (35mm) capable de prendre des photos à 170°. Ce modèle (n°2) permet de choisir le temps de pose, de faire de l’exposition multiple, possède un flash et un viseur a 170° lui aussi. C’est d’ailleurs à travers ce viseur que j’ai pris la photo ci-dessus, afin d’illustrer le type de résultat obtenu (sachant que le viseur possède une petite lentille, ce qui donne une photo relativement mauvaise), l’esprit est là, disons.

Pour voir à quoi tout ça ressemble, il suffit de cliquer là (documentation + exemples de photos, etc…).

Il ne reste plus qu’à remplir les pellicules et à les faire développer, on est loin des joies de l’instantané, mais c’est aussi l’intérêt, ne pas savoir à quoi s’attendre (et oublier ce qu’on a pu prendre, parfois). Bref, vous en aurez des nouvelles plus tard.

Quelques jolis exemples de lomographie ici.

6 comments